Contexte du projet

La forte croissance de l’urbanisation génère des impacts très sensibles sur l’environnement urbain. La gestion de ces impacts est désormais au cœur des préoccupations tant réglementaires que sociétales. La maîtrise, tant quantitative que qualitative des eaux pluviales en milieu urbain, est devenue une préoccupation et un enjeu forts pour les aménageurs réaffirmés par la Directive Cadre sur l’Eau (Directive 2000/60/CE du 23 octobre 2000 dite DCE). Dans ce contexte, les Rejets Urbains de Temps de Pluie (RUTP) associés aux réseaux

séparatifs ou unitaires sont identifiés comme des sources de dégradations physiques, chimiques et écologiques du milieu récepteur et notamment de non atteinte du bon état écologique exigé par la DCE. Ceci est particulièrement vrai dans les zones littorales à usages sensibles (zones de conchyliculture et/ou de baignade), où les impacts économiques peuvent être conséquents. L’importance de la pollution des rejets urbains par temps de pluie peut en effet être supérieure ou égale à celle des eaux usées au regard des concentrations en métaux, matières en suspension (MES), hydrocarbures, et nettement supérieure en terme de flux massiques. Les implications économiques en termes de gestion et d’investissement sont majeures.

Il existe un réel besoin de développement de techniques extensives telles que les filtres plantés de macrophytes qu’ils soient à écoulement vertical ou horizontal. Développée initialement pour le traitement des eaux usées domestiques, elle a été adaptée pour le traitement des rejets urbain de temps de pluie et fait l’objet d’un guide technique (www.epnac.irstea.fr) pour des objectifs non seulement de gestion mais aussi de traitement. La problématique de la généralisation de règles claires de dimensionnement de ce type de filières, pour des objectifs de traitement, est liée à la variabilité des contextes (pentes, longueurs, complexité des réseaux, des caractéristiques des bassins) et au caractère stochastiques des évènements pluvieux. Il est donc indispensable de fournir à l’ingénierie écologique des outils adaptés à la gestion et au traitement des eaux urbaines par temps de pluie et équilibré entre une description détaillée des mécanismes et une prise en main facile.


Page précédente : Accueil
Page suivante : Objectifs du projet